Vos témoignages...


Ecrire un message


Messages : 121 à 125
Page : 13
Nombre de messages : 125
1 ... 4-5-6-7-8-9-10-11-12-13
suivante >>
 
le 22/08/2006 à 20:36

Til den mest gira og hyggelige personen jeg har møtt gjennom klatring: Takk for beta ute på Hell.

Pour la plus dévouée et le plus gentille personne que j'ai rencontrée dans l'escalade.
Merci pour toutes les informations des voies (beta) que tu m'as
données à Hell.
 
le 22/08/2006 à 15:33

Kjære Adrien,
Tusen takk for den tiden vi hadde sammen i Trondheim. Du dukket opp på tolv-kaffen på denne tiden i fjor, og du var trofast mot denne forsamlingen helt til du dro. Jeg husker deg for ditt gode humør og din positive innstilling. Gira var du, og det settes pris på i Tindegruppa.

Takk for turene til Hell, Harbak og Oppdal. Takk for at du passet på leiligheten vår da vi var på tur. Takk for smilet og det gode lune.

Inge Christoffer Olsen

Cher Adrien,
Merci pour le temps qu'on a passé ensemble a Trondheim.
Tu étais avec nous tous les jours en août l'année derniere, et tu es resté fidele avec nous jusqu'a ton depart.
Je me souviens de ta bonne humeur et ton attitude positive.
Tu étais tres dévoué, et on l'a apprecié à Tindegruppa
(= le club d'escalade pour les étudiants a Trondheim).
Merci pour les voyages a Hell, Harbak et Oppdal.
Merci d'avoir pris soin de notre appartement quand on était en voyage. Merci pour ton sourire et ta bonne humeur.
 
le 22/08/2006 à 14:52

OBSEQUES - TEXTE DE SON FRERE

Adrien, mon frère,
Mon amour pour toi était teinté d’admiration.
Ta vaillance, ta force physique et mentale, ta vivacité d’esprit : tout chez toi te portait à gravir des sommets. Tout ce que tu touchais se transformait en or.
Ce que j’aimais le plus chez toi c’était la façon dont tu transgressais les règles que tu trouvais idiotes et injustes. Tu avais la force tranquille, tu dégageais quelque chose qui inspirait confiance. Tu étais un insoumis, une âme rebelle qui ne courbait jamais l’échine.
Même si nous n’avions pas les mêmes loisirs, les mêmes goûts ou les mêmes ambitions, je sentais toujours chez toi un profond respect pour ma personne. Ce respect était mutuel.
J’aurais aimé que nos deux vies continuent à se suivre, à se côtoyer, j’aurais aimé ta vie heureuse dans la voie que tu avais choisie. Le sort en a décidé autrement. Ta vie fut courte et fulgurante, intense, passionnée, toujours dans les hauteurs. Et tu es tombé alors que tu étais tout en haut. Tu n’as pas vécu en vain, tu as accompli de belles choses.
Adieu frangin.
 
le 21/08/2006 à 18:53

OBSEQUES - TEXTE DE SA MAMAN

Adrien, mon Adrien,
Mon bébé adoré, mon petit garçon plein d'énergie,
Qui a grandi trop vite,
Qui est devenu un homme,
Qui réussissait tout, tout ce que tu faisais,
Toi que rien n'arrêtait
Toi si fort à l'aise partout entouré d'amis.
Ton équipe de copains de la maternelle au Lycée,
Ta bande d'amis escaladeurs,
Ceux de l'INSA et de Xerox,
Ceux de Norvège,
Tes copines si gentilles avec toi que tu épuisais avec ton énergie débordante.

Nous nous accrochions souvent,
Tu m'as fais vivre des angoisses avec tes aventures montagnardes
Mais toujours tu me téléphonais
Toujours tu gardais le contact avec moi.
Je te remercie de nous avoir fait découvrir le canyoning avec Axel en juillet
Ca restera le plus merveilleux de mes derniers souvenirs de toi.
Tu as fait un trou dans mon cœur Adrien
Donne-moi la force pour continuer à vivre avec papa et Axel
Je t'aime mon Adrien
Je t'aime trop.
 
le 20/08/2006 à 12:42

OBSEQUES - TEXTE DE SON PAPA

Je voudrais remercier tout d'abord le PGHM de Chamonix, pas pour leur travail de secouristes, c'est leur métier, et tout le monde sait qu'ils le font bien, mais pour leur accueil, leur accompagnement, leur empathie, ce ne sont pas de gendarmes, ce sont des hommes, des vrais.

La cause du décès d'Adrien est purement médicale et circonstancielle : un œdème cérébral et pulmonaire dès la descente du Mont-Blanc, de nuit, du vent, sans possibilité de secours hélicoptère.
Adrien, Fred et Manu sont des alpinistes confirmés qui connaissaient les risques et les avaient acceptés.

Leur course préparée méticuleusement (météo, technique) s'est déroulée normalement avec gestion des conditions atmosphériques.
Adrien avait choisi en conscience ses actes et sa vie.
….

Hadrien Antonin avec un H, un empereur avait écrit un texte sur la mort que Marguerite Yourcenar a traduit.

Petite âme errante, accueillante,
Visiteuse compagne de mon corps,
Au pays pour lequel tu pars,
Toute transie livide et nue
Reprendras-tu tes anciens jeux?

Où es-tu mon fils adoré?
Je t'ai vu sur ce lit le 3 aout de 2006, froid gelé et si beau.
Tu nous as laissé ici tous les trois avec un grand trou dans le ventre.

Ta mère avait l'angoisse au ventre quand tu partais, et moi j'avais la rage au cœur, cette rage encore plus forte contre toi quand Pacalay, l'adjoint au maire, m'a annoncé la nouvelle.

Tu as été mon petit jusqu'à cet été.
Quand tu es rentré de Norvège, j'ai retrouvé un homme.
Jusqu'à ce jour fatal tu étais mon petit.
Tu n'es devenu un homme que lorsque je t'ai perdu
J'ai compris en fait après ta mort qui tu étais.

La rage est passée, il me reste la douleur, et déjà le début de l'acceptation.

Merci de tout le bonheur que tu nous as donné à nous ta famille et à tout ceux qui t'ont approché.
Tout le monde t'aimait, mais personne ne pouvait t'attacher à cette glèbe.
Combien nous avons souhaité avec maman qu'une amie de cœur t'enchaîne dans ces tendres filets et te garde au chaud.

Maintenant tu es parti, même si tu seras toujours jeune et beau et fort dans notre cœur.
Ta force incroyable, crois moi, je vais la prendre avec moi et tu vas m'aider.
Et avec Axel et Maman, on va te garder en nous pour vivre pour toi.

Là où tu es maintenant, vas embrasser Georges Leguilloux, qui t'aimait tant ; tu étais le fils qu'il n'a jamais pu avoir.

La où tu es maintenant, vas voir Colin qui n'avait pas ta force.
Serres-le bien fort dans tes bras pour Elise, Mathilde et moi.
Dis-lui les mots que je n'ai pas su lui dire.

Là où tu es maintenant, va raconter à papi Georges les balades que tu as faites avec son vélo.

Là où tu es maintenant, recherche mamie Denise que tu n'as jamais connue et embrasse-là très fort pour maman.

Attends moi mon grand, j'arrive….
   
1 ... 4-5-6-7-8-9-10-11-12-13
suivante >>
Messages : 121 à 125
Page : 13
Nombre de messages : 125